Rechercher

Histoire de seins

Mis à jour : avr. 26

Le sein se modifie tout au long de notre vie de femme.

Tout cela pour vous dire que nos tailles de soutien-gorge sont amenées à changer au fil des années et des évènements.


Le début de l'aventure : la puberté et la naissance de notre poitrine sous l'influence des hormones sécrétées par l'ovaire.

Les hormones vont avoir un rôle essentiel et pas des moindres de la puberté à la ménopause et oui !!! Pour ma part j'en suis à l'après-ménopause.

Je reviendrai sur la puberté dans un article dédié car c'est le moment où le soutien-gorge s'invite dans notre intimité et où je fais mon entrée pour vous conseiller. Cela doit être un moment d'écoute et de partage.


La suite de l'aventure : notre sein continue son développement jusqu'à notre première grossesse. Bien souvent cette première grossesse, sous l'action de plusieurs hormones (encore et toujours les hormones) augmente le volume de notre poitrine et atteint en principe sa taille "presque" finale. Ce serait bien trop simple si nous pouvions en rester là. Nos seins varient lors des prises et pertes de poids.


La fin de l'aventure arrive dès que la sécrétion hormonale s'arrête et là vlan la glande mammaire s'atrophie. Son volume ne va pas obligatoirement diminué, car celle-ci laisse la place à des tissus fibreux ou adipeux mais sa forme peut elle changer : les fameux seins gant de toilette de nos mamies.


Tout cela pour vous dire que nous ne porterons pas toujours la même forme de soutien-gorge (les fameuses formes de soutien-gorge qu'il nous faut à tout prix connaître pour mettre notre poitrine en valeur) et aussi pas la même taille.


Oui je sais, cela devient compliqué, car en plus de la forme des soutien-gorge présents sur le marché de la lingerie, il y a bien entendu les sept formes de sein les plus connues.


Vous allez me dire : mais quelle histoire, mais quelle histoire ma pauvre Sophie !!!


Et bien non, car lorsque vous franchissez le seuil de ma boutique et après une mise en confiance, j'entends à 90% la même phrase :


"Je ne connais pas ma taille de soutien-gorge ou de soutif et en plus je suis mal foutue car j'ai un sein plus gros que l'autre".




Vous vous reconnaissez à droite du dessin ci-dessus ? Moi aussi.

Pour relativiser :

Chaque corps est différent et beau tel qu'il est et cela vaut également pour nos poitrines. Alors admirons nos seins, arrêtons de les juger, de les comparer et de complexer.

J'espère que vous aurez pris plaisir à lire cette première publication, pour ma part j'ai pris plaisir à l'écrire.

Sophie


.......A venir : la forme de nos seins



152 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout